samedi 14 mai 2011

La lettre de Youri Gagarine à sa femme Valentina en cas d'échec de Vostok 1


Ce 12 avril 2011, avec le 50ème anniversaire du vol de Youri Gagarine, nous apprenions que les derniers documents encore classifiés au sujet de ce vol, étaient disponible pour le grand public.

Le document le plus important et le plus émouvant est certainement la lettre écrite par Youri Gagarine, deux jours avant son vol, qui ne devait être remise à sa femme Valentina que s'il y avait eu un problème. Le vol s'étant bien terminé, la lettre ne fût pas ouverte en 1961, mais en 1968, après la mort de Gagarine.

Voici donc cette lettre, traduite par Yves Gauthier, traducteur, écrivain, mais aussi et surtout, auteur d'une magnifique biographie en français sur Youri Gagarine : Gagarine ou le rêve russe de l'espace. Pour beaucoup d'amateurs et de spécialistes de l'exploration spatiale et de sa conquête, Yves Gauthier peut être considéré comme le biographe français de youri Gagarine.



Mes chères, mes tendres petites Valétchka (sa femme Valentina), Lénochka (sa fille ainée Eléna) et Galotchka (sa fille cadette Galina) !

Je me décide à vous écrire ces quelques lignes pour me confier et vous faire partager la joie et le bonheur qui m’échoit aujourd’hui. La commission d’état a décidé de m’envoyer le premier dans l’Espace. Tu imagines combien je suis heureux, Valioucha, et je tiens à partager ce bonheur avec toi. Une mission d’Etat aussi grande confiée à quelqu’un d’aussi simple que moi : ouvrir le premier chemin dans l’espace !

Peut-on seulement rêver mieux ?

Car enfin, c’est l’histoire en marche ! Une ère nouvelle qui commence !

Le départ doit se faire après-demain. Vous serez pris par vos occupations habituelles pendant ce temps. C’est une grande tâche qui repose sur mes épaules. J’aimerai passer un petit moment avec vous avant cela, et qu’on se dise des choses. Mais vous êtes loin, hélas. Et pourtant je sens toujours votre présence à mes côtés.

Côté technique, ma confiance est totale. Il ne doit pas y avoir de mauvaise surprise. Mais il arrive qu’on se casse le cou en tombant sur un sol impeccable. Là non plus, je ne suis pas à l’abri d’un pépin quelconque. Et pourtant je n’y crois pas. S’il m’arrive quoique ce soit, je vous demande à vous toutes et surtout à toi, Valioucha, de ne pas mourir de chagrin. La vie est ainsi faite et nul ne peut jurer qu’il ne sera pas écrasé demain par une voiture. De grâce, prends soin de nos fillettes, aime-les comme je les aime. N’en fais pas des chochottes, des p’tites fifilles à leur maman, mais de vraies personnes qui n’aient pas peur des mauvais coups de la vie. Tu élèveras des filles bien, dignes d’une société nouvelle, du communisme. L’État t’aidera. Pour ce qui est de ta vie privée, tu la refera en conscience, comme tu le jugeras bon. Je ne te lie à aucune obligation, je ne m’en sens pas le droit. Ma lettre tourne un peu trop au deuil. Moi-même je n’y crois pas. J’espère que tu ne recevras jamais ces mots et que j’aurai honte devant moi-même de cette faiblesse passagère. Mais s’il arrive quelque chose, tu dois tout savoir jusqu’au bout.

À ce jour, j’ai vécu honnêtement, dans le juste chemin, en rendant service aux hommes, quoique d’une modeste façon. Je me souviens d’avoir lu ces lignes de Tchakov, il y a longtemps dans mon enfance : Tant qu’à être, mieux vaut être le premier. Je m’efforce de l’être et je le serai jusqu’au bout. Ce que je veux, valétchka, c’est dédier ce vol aux hommes de la société nouvelle, les hommes du communisme dans lequel nous sommes d’ores et déjà en train d’entrer, à notre gransd pays, à notre science.

J’espère que nous serons réunis de nouveau d’ici quelques jours et que nous serons heureux.

Valétchka, s’il te plaît, n’oublie pas mes parents, aide-les si tu le peux. Transmets-leur mon affection, qu’ils me pardonnent de pas avoir été mis au courant, parce que de toute façon ce n’était pas permis. Voilà, je crois que c’est tout. Au revoir mes chéries. Je vous embrasse de toutes mes forces, votre papa et Youra.


10 avril 1961

samedi 23 avril 2011

Forum International de l'Exploration Pacifique de l'Espace - UNESCO - Paris - 21 avril 2011

Ce jeudi 21 avril se tenait à l’UNESCO, à Paris, le Forum International de l’Exploration Pacifique de l’Espace pour l’Education, pour la Science et pour la Culture (International Forum on the Peaceful Uses of Outer Space for Science, Education and Culture).

Ce forum permet aussi de célébrer le cinquantième anniversaire du premier vol spatial habité.
Au-delà de l’homme lui-même, cet évènement a élargi les limites du possible.

‘’Il a rappelé aussi notre responsabilité commune de sauvegarder notre belle planète, de protéger la plus précieuse des valeurs – la vie humaine – et à protéger la diversité des cultures et des civilisations en dépit des menaces et défis de notre siècle’’. (Irina Bokova – Directrice générale de l’UNESCO).

L’UNESCO avait consacrée également une exposition sur le 50ème anniversaire du vol spatial. Cette exposition, n’a hélas, duré que ce 21 avril.
Une très jolie exposition avec plein de photos commémorant cet évènement.
Un support vidéo avec une interview de la fille de Gagarine, quelques maquettes, dont un superbe Vostok, entouré de grandes maquettes de lanceurs russes.

Une petite vidéo ICI

video


Ce forum, a été très riche. Non seulement par la rencontre avec des cosmonautes et astronautes, mais aussi avec diverses personnalités du spatial, qui dans la 2ème partie du forum, ont discuté du futur de l’exploration spatiale, de l’inspiration que le spatial avait apporté, et apporte à de quantité de personnes, tant vis-à-vis de l’éducation, de la science ou de la culture.

FORUM INTERNATIONAL ESPACE - UNESCO PARIS FORUM INTERNATIONAL ESPACE - UNESCO PARIS

Un petit discours de bienvenue a été fait par Eleonora Mitrofanova, Ambassadrice de la Délégation de Russie à l’UNESCO, et par Mehri Madarshahi, présidente de l’Association Melody, qui a organisé ce forum en partie, et qui présentera l’Astro-Ballet le soir même.

Le forum était divisé en 2 parties.

La première partie avait pour modérateur, Hans d’Orville de l’UNESCO (Strategic Planning) et la seconde était animée par le Professeur Sergueï Kapitza (professeur de physique à l’Institut de Physique et de Technologie de Moscou).

Le premier intervenant était Sergueï Krikalev.

Il a commencé avec un peu d’humour.

Lorsque le modérateur l’a présenté comme ayant passé plus de 800 jours dans l’espace, il a répondu, que ‘’c’était 803 jours terrestres, mais qu’en fait, il fallait compter en jour spatial, et cela fait donc 16 fois plus’’.

Ensuite, il a raconté un peu ce que représentait Youri Gagarine pour lui, il a raconté son expérience, et un peu du futur.

FORUM INTERNATIONAL ESPACE - UNESCO PARIS

Puis Valentina Terechkova prit la parole.

Quelques extraits de son intervention :

‘’Nous, premiers cosmonautes, avons suivi la voie tracée par Youri Gagarine. Après son vol, tout le monde voulait devenir cosmonaute. Il y a eu beaucoup, beaucoup de demandes pour être cosmonaute. Enormément, de gens se sont portés volontaires.’’

FORUM INTERNATIONAL 50 ANS GAGARINE UNESCO PARIS

(…)

‘’A la fin de 1961, il y eut une nouvelle sélection, et on recherchait des femmes. Début 1962, nous n’étions plus que 5 jeunes femmes d’horizons différents".

"L’entraînement a été très très difficile".

"Le machisme a l’époque n’aidait pas, et en plus on découvrait le vol spatial".

"Donc, on ne connaissait pas encore complètement le comportement d’un être humain dans l’espace".

"Entraînement très difficile."

"Nous étions pratiquement enfermées, pratiquement privées de vie terrestre."

"C’était entraînement, entraînement, entraînement …."
"Tout y passait… Entraînement au vol spatial, entraînement physique, entraînement en avion avec des combinaisons le jour ou la nuit, sauts en parachute, apprentissage de mécanique et d’ingénierie spatiales, etc…’’
‘’Les entraînements, aujourd’hui, ont beaucoup changé. Ils sont moins épuisants. Les vols spatiaux sont plus longs, mais, ce n’est pas pour autant plus facile’’.

(…)

‘’La mission des premiers cosmonautes étaient de prouver que l’homme pouvait vivre et travailler dans l’espace.’’

(…)

‘’Même si, pour beaucoup, nous n’avons pas eu la chance de voler une seconde fois, ou plus, notre vol a été extrêment utile pour l’entraînement des missions futures. Chaque vol, était un pas d’apprentissage.’’

(…)

‘’Je suis très contente aujourd’hui, de voir que le vol spatial, qui était à l’origine, une compétition entre deux idéologies, soit devenu une Coopération scientifique et humaine intense’’.

‘’A ce qui se demande quel peut-être l’apport des cosmonautes, du vol spatial, je réponds volontiers, que nous avons vu la Terre comme un tout, et que le vol spatial à permis d’appréhender le fait que nous devons protéger la Terre.’’

Ensuite, vinrent les témoignages des cosmonautes Alexandre Serebrov, et de Georgi Grechko.

Ce n’est pas tous les jours que nous pouvons entendre les souvenirs de ces deux grands cosmonautes.

Membres du Jury du Star Challenge, ils sont très impliqués dans la diffusion et l’encouragement auprès des jeunes du thème spatial.

FORUM INTERNATIONAL 50 ANS GAGARINE UNESCO PARISFORUM INTERNATIONAL 50 ANS GAGARINE UNESCO PARIS

Claudie Haigneré a ensuite parlé aussi de son expérience en tant que cosmonaute, en tant que scientifique, et du rôle que doit inspirer le spatial auprès des jeunes.

FORUM INTERNATIONAL ESPACE - UNESCO PARIS

L’astronaute Gerhard Thiele a ensuite fait une présentation très didactique concernant le vol spatial, le pourquoi de l’exploration en général, et du spatial en particulier.

Ensuite, vint le témoignage, d’un invité qui n’était pas prévu au programme (il n’est même pas sur la brochure) mais qui était visiblement très très heureux d’être ici.

Le premier cosmonaute polonais Miroslav Hermazewski, nous a raconté, ses souvenirs, en russe.

Il a choisi volontairement de le faire dans cette langue pour rendre hommage à Gagarine et à la Russie, qui lui a permis de réaliser un de ses rêves en allant dans l’espace.

C’était un désir très fort chez lui, depuis Gagarine.

C’est très rare de le rencontrer, et surtout de l’entendre parler de son expérience.

Ce fut un grand moment !

Il avait même prévu le marqueur spécial argenté au cas où des personnes lui demanderaient des autographes… ce qui n’a pas raté…

FORUM INTERNATIONAL ESPACE - UNESCO PARISFORUM INTERNATIONAL ESPACE - UNESCO PARIS


Puis vint la 2ème partie de ce forum, où sont intervenues différentes personnes afin de parler du spatial.

Il y avait plein de choses intéressantes à écouter et à apprendre.

Seidu Onailo Mohamed, membre de l’Académie Internationale d’Astronautique,et surtout Directeur général de l’Agence Spatiale du Nigéria (NASRDA ), nous a parlé de l’historique du programme du Nigéria qui a commencé en 1958, avec une station radio portable pour la NASA et le satellite Explorer 1.

Le Nigéria a lancé son premier satellite, avec plus ou moins de succès, en 2001.

Il nous a montré le plan prévisionnel de l’agence des 20-30 prochaines années, avec une sélection d’astronautes en 2015.

Il y a eu l' intervention de Gilbert Kirkham, qui est le représentant de la NASA à l’Ambassade américaine à Paris.

Puis le Professeur Narenda Bhandari,de l’Inde, qui a analysé des échantillons lunaires des missions Apollo et des missions lunaires soviétiques. Il a également travaillé sur la mission Chandrayaan-1.

Dominique Proust, astrophysicien à l’Observatoire de Meudon et musicien, a parlé d’espace et de musique.

Puis Cynthia Collins Arsenault, américaine, qui est la Présidente de la World Secure Foundation, une Fondation qui milite pour une utilisation sûre, durable et pacifique de l’espace pour le bénéfice de la Terre et de ses habitants.

Thomas Culhane, scientifique, a lancé le programme Mnémonique Mélodique qui utilise la musique et la vidéo pour enseigner la science.
Plusieurs clips de rap, réalisés par des jeunes, et ayant pour thème le spatial, ont été montrés.

A la fin, nous avons eu un discours de la Directrice Générale de l’UNESCO, Irina Bokova, avec une diffusion de la ‘’Sonate’’ à la flûte jouée par Cady Coleman dans l’ISS, il y a quelques jours.
FORUM INTERNATIONAL ESPACE - UNESCO PARIS
video


Après plus de 3 heures de forum, la séance prend fin.

Nous en profitons pour rencontrer en aparté les cosmonautes et astronautes présents pour parler un peu, faire des photos et signer quelques documents.

La patience a payé puisque nous avons pu faire des photos avec Valentina Terechkova et lui présenter quelques photos qu’elle a gentiment accepté de signer.

FORUM INTERNATIONAL ESPACE - UNESCO PARIS FORUM INTERNATIONAL ESPACE - UNESCO PARISFORUM INTERNATIONAL ESPACE - UNESCO PARIS FORUM INTERNATIONAL ESPACE - UNESCO PARISFORUM INTERNATIONAL ESPACE - UNESCO PARIS


Après le forum, se déroulait la remise des récompenses des Olympiades Spatiales organisées par Star Challenge, qui ont réuni des milliers de projets de jeunes.

Ensuite, place à l’Astro Ballet, spécialement conçu pour les célébrations du 50ème anniversaire du premier vol spatial effectué par Youri Gagarine.

Ce ballet, créé musicalement par le compositeur américain Andrew Keiser, et mis en chorégraphie par la danseuse russe Natalia Gulistaya, est divisé en plusieurs ‘’tableaux’’ (danses) et a pour thème le Spatial, où Astrophil et Stella, les personnages de ce ballet, évoluent, depuis la naissance de la Terre aux futurs vols vers Mars et au-delà.

La musique était dirigée par le jeune chef d’orchestre Igor Vlajnic et jouée par l’Orchestre Philharmonique de Prague, avec un interlude d’un des plus grands joueurs de Erhu, et d’un groupe de musiques et de chants mongol.

FORUM INTERNATIONAL 50 ANS GAGARINE UNESCO PARIS

Plus de photos et vidéos sur sur : http://www.flickr.com/photos/famillesebile/sets/72157626549422236/with/5642994201

samedi 16 avril 2011

Souvenir du vol et d'une rencontre avec Youri Gagarine



"Le vol spatial de Youri Gagarine a été pour moi une incroyable aventure et découverte, un bouleversement ouvrant sur l’univers des perspectives considérables.


Au plan humain, j’ai eu l’immense plaisir et une formidable émotion de rencontrer ce jeune homme plein de vie et d’humour, modeste à Paris.


J’ai ensuite eu l’occasion d’utiliser son siège d’entraînement à la cité des Etoiles à Moscou.

Ce voyage nous a donné ce sentiment que la recherche et les hommes n’avaient pas de limites.


Quel bonheur et que de rêve ce premier vol spatial de Gagarine."



Maxime Gremetz, député

mercredi 13 avril 2011

Photos de la Yuri's Night au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget






Ce mardi 12 avril se tenait une journée spéciale au Musée de l'Air et de l'Espace (MAE) au Bourget pour commémorer les 50 ans du vol de Youri Gagarine.


Cette journée a été inaugurée et clôturée par la Directrice du MAE, Catherine Maunoury.


L'après-midi une visio-conférence était organisée entre le MAE et la Cité de l'Espace à Toulouse.


Parmi les intervenants au Bourget se trouvaient l'astronaute (unflown) Michel Viso, responsable actuel de l'exobiologie au CNES, et Jacques Arnould, responsable des questions et problèmes éthiques au CNES.

A Toulouse se trouvaient le cosmonaute Maxim Souraïev qui a passé 6 mois à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) en entre septembre 2009 et mars 2010, et Thomas Pesquet, nouvel astronaute français de l'ESA sélectionné en 2009.


Des enfants étaient présent des 2 côtés et il y eu beaucoup de questions, notamment pour Maxim Souraïev.


L'Ambassadeur de Russie à Paris est également venu en famille au MAE et à dialoguer avec Maxim Souraïev.


Le soir, une conférence a été donnée avec plusieurs intervenants : Yves Gautier, écrivain et historien de Gagarine, Philippe Varnotaux, historien, les astronautes Michel Viso (Unflown) et Leopold Eyharts, ainsi que Jacques Arnould, Elise Cliquot, spécialiste propulsion fusée, et Richard Heidmann, de Planète Mars.


A la fin de la soirée, un concert de rock du groupe Dùnndotta et sa très jolie chanteuse extraterrestre, a eu lieu dans le Hall Espace.


Quelques photos de cette journée spéciale http://www.flickr.com/photos/famillesebile/sets/72157626492709428/


Télégramme de félicitations du Président John F. Kennedy après le vol de Gagarine


Télégramme envoyé par John F. Kennedy, président des Etats-Unis, à Nikita Krouchtchev, afin de féliciter les russes d'avoir réussi l'envoi du premier homme dans l'espace.



''Le peuple américain partage avec le peuple d'Union Soviétique leur joie pour l'envoi et le retour sain et sauf de l'astronaute qui est le premier homme dans l'espace. Nous vous félicitons ainsi que les scientifiques et les ingénieurs soviétiques qui ont rendu cet exploit possible. C'est mon souhait sincère que, dans la recherche ininterrompue de la connaissance du cosmos, nos nations puissent travailler ensemble pour obtenir le plus grand bénéfice de l'humanité''


John F. Kennedy

lundi 11 avril 2011

Voici un tout petit florilège, non exhaustif, des timbres émis en hommage à Youri Gagarine depuis 50 ans.
video

12 avril 1961 : Youri Gagarine devient le premier homme dans l'espace



Ce 12 avril 1961, Youri Gagarine, devient le premier homme dans l'espace





Il vole à bord de la capsule Vostok 1. Sa mission aura une durée de 108 minutes.



L'URSS sort le même jour une série de 3 timbres pour commémorer cet exploit.


La série sortira aussi en Non Dentelée.